• La ludothèque un enjeu politique à ne pas négliger

    Posted on 11 février 2013 by Patricia in Aménager une ludothèque, Espaces en ludothèque, Projet de ludothèque.

     

    Table de Jeux pour les tout petits

    La ludothèque n’est pas que pour les tout-petits !

     

     

    La réussite du  fonctionnement d’une ludothèque est le résultat de plusieurs facteurs concomitants.

    Pour avoir visité bon nombre de ludothèques en France et à l’étranger,  avec différents statuts (ludothèques municipales, communautaires, associatives, privées, ludothèques indépendantes ou intégrées, itinérantes…) j’ai pu observer que leur réussite était la conséquence positive d’équilibres entre plusieurs axes :

    – La volonté qu’ont leurs créateurs (autour du projet collectif), de la voir exister et se développer (comme un enfant – pour la métaphore). Ceci fait donc référence à la fois au désir, mais cela ne suffit pas, il faut se donner les meilleures chances pour la voir grandir avec bienveillance !

    – Les moyens qui doivent être en adéquation avec les objectifs, en particulier il faut bénéficier  de locaux spacieux, agréables et fonctionnels, d’un budget pour assurer investissement et fonctionnement en adéquation avec les objectifs de la structure (projet social, éducatif et culturel),

    – Le personnel doit être formé, en effet, avoir des agents  plein de bonne volonté  ne suffit pas toujours. Il est nécessaire de se former en participant à des stages, des formations diplômantes,  des colloques, échanges entre professionnels…. Il existe des journées de formation et notamment une Licence ludothécaire et médiation par le jeu à Cholet qui dépend de l’Université d’Angers. Voir article :

    Comment intégrer la licence professionnelle ludothécaire et médiation par le jeu de Cholet ?

    – La qualité de service doit être une priorité. Ceci peut paraître simple, mais pas toujours au rendez-vous dans la pratique.

    A noter : La ludothèque est souvent, de façon très réduite, vue comme un service d’animation pour la petite enfance. La réalité en est toute autre. Il convient de voir concrètement ce que peut apporter une ludothèque dans un quartier, un village, une ville, …C’est un véritable lieu de vie, d’échanges, de rencontres, de soutien, d’écoute, de conseil, …un espace public vivant à la fois interculturel et intergénérationnel.

    Jeu de Go

    Jeu de Go

    Le travail des ludothèques n’est pas toujours visible et  mis sous les feux de la rampe. Elles ne bénéficient malheureusement pas des mêmes moyens que leurs grandes sœurs culturelles (écoles de musique, bibliothèques, écoles d’art plastique, théâtres… qui ont des moyens importants), et c’est bien dommage, car elles participent parfois tout autant, voire sinon plus à la construction des liens sociaux entre les populations. Elles  participent aussi au  « mieux vivre ensemble ». L’avantage, c’est qu’en ludothèque, l’accueil n’est pas seulement tourné vers l’activité, mais il est  aussi centré sur les personnes, les accueils sont plus personnalisés et moins anonymes.

    Certaines personnalités politiques, ont cependant une véritable volonté de développer leur ludothèque en  y accordant un peu plus de crédibilité. Ceux-ci ont fait un choix non négligeable et les ludothèques de ces villes sont en général très dynamiques  (Cholet, Issy les Moulineaux, Bordeaux, Toulouse, Auterive ….), elles sont d’ailleurs classées parmi les plus grandes de France. Certaines villes  ne souhaitent  pas développer ce type de structures et se privent réellement de ce bel outil – mépris ou méconnaissance de leurs apports ?  D’autres encore ignorent totalement leur existence, même si ça tend fortement à  évoluer, heureusement.

    Autre tendance actuelle, les Médiathèques voient leurs fonctions évoluer et se tournent vers l’intégration du service de la ludothèque, ceci devrait donc participer à leur notoriété à condition de préserver leur  spécificité autour du jeu et de la valoriser pleinement. Voir article sur ce sujet :

    La cohabitation des ludothèques et des bibliothèques Kinder mit einem Dosentelefon

    Les ludothécaires doivent se montrer convaincants  pour créer des ludothèques ou développer leurs structures à la hauteur de leurs espérances et  faire du travail de qualité en valorisant leurs actions.

    Les hommes ou les femmes politiques doivent leur faire confiance, en intégrant ces services à leur programme politique et leur donner des moyens équivalents aux autres services culturels pour développer de belles ludothèques qui apporteront un véritable service à la population.

    C’est une rencontre qui doit se faire, si l’on veut créer des services performants au bénéfice des populations qui en ont vraiment besoin, surtout dans le cadre des mutations micro-sociétales – C’est l’objectif principal – n’est-ce pas ? Offrir des espaces publics pour tous !

    Il y a encore beaucoup de travail à faire ! La France compte 36000 communes et seulement 1200 ludothèques  !  C’est peut-être un enjeu fort dans le cadre de prochaines élections.

    Les projets de création de ludothèques devraient donc s’inscrire spontanément sur la liste des actions à réaliser dans le cadre des politiques urbaines, des politiques rurales et surtout les politiques communautaires.

    D’autant que la C.A.F. apporte une aide conséquence à la création de ludothèque voir le lien aide de la CAF

    Voilà peut-être de quoi susciter l’éveil des Elus Français en la matière.

     

    Voir aussi un autre article sur la présentation des ludothèques :

    Patricia OGER,

    Consultante et Formatrice en ludothèques

     

One Responseso far.

  1. […] La ludothèque un enjeu à ne pas négliger […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>