• JOUER, un plaisir nécessaire

    Posted on 28 août 2020 by Patricia OGER in Animation autour du jeu, Espaces en ludothèque, Jeu et Livre, Jeux et jouets, Médiation du jeu, Non classé.

    Jouer, un plaisir nécessaire

    Voici un article pour rappeler que jouer est un plaisir nécessaire.

    Beaucoup de parents me disent que leur enfant ne sait pas jouer tout seul, qu’il ne sait pas quoi faire avec les jeux, qu’il a plein de jouets dans la chambre mais qu’il marche dessus et ne joue pas…etc

    Je constate aussi que certains enfants saturent du trop ou du pas assez :

    • trop d’activités cadrées et imposées (agenda de ministre),
    • trop d’écrans
    • trop d’instabilité
    • trop de jouets inadéquats,
    • trop de contrôles envahissants
    • pas assez de temps pour jouer librement
    • pas assez d’espaces de jeu bien organisés
    • pas assez de jeu d’extérieur,
    • pas assez de sécurité affective….

    Cet article peut vous aider à comprendre certains éléments auxquels il convient de prêter attention afin de favoriser l’installation au jeu des enfants en lien avec les autres.

    Je vous souhaite une bonne lecture.

     

    1/ LAISSER DU TEMPS LIBRE AUX ENFANTS POUR JOUER

    Petits bateaux

    Petits bateaux

    Il est important de laisser du temps libre aux enfants pour qu’ils jouent seuls, à plusieurs, avec ou sans les adultes.

    Un enfant a besoin de temps pour se poser et pour imaginer son jeu.

    Alors qu’un enfant passe moins de 900 heures annuelles sur un banc de l’école, il dispose de plus de 2500 heures, hors sommeil pour son temps libre.

    L’enfant se trouve donc lié à un processus «d’éducation permanente».

    Il est à noter que l’enfant n’a pas conscience qu’il est éduqué ou «élever» dans cette permanence éducative.

    Il convient donc d’aménager des espaces de jeu en intérieur et en extérieur et d’offrir du temps aux enfants pour que ces 2500 heures soient les plus bénéfiques pour lui.

    Un jeune enfant a besoin par ailleurs, de marcher environ 4 kms au fil de la journée pour se dépenser.

     

    2/ AMENAGER DES ESPACES DU JEU DEDANS/DEHORS

    Il est vraiment important de laisser les petits évoluer au sol plutôt que de les laisser dans les transats même s’ils vous semblent très confortables. L’enfant peut ainsi mieux bouger, s’étirer, se tourner, lever les jambes et les bras pour attraper les objets (jouets). Attention de bien mettre des objets adaptés à la préhension de l’enfant (faciles à prendre, pas lourds, pas trop bruyants), selon s’il est allongé ou assis.

    Quand l’enfant commence à faire du 4 pattes ou à se mettre debout, il convient de mettre à sa disposition des points d’appuis (mousses, poufs, supports adaptés à son évolution motrice et de lui proposer des jouets d’éveil sensoriels qu’il pourra bouger, traîner, rouler, empiler, déverser, encastrer,…etc…

    Quand l’enfant marche et parle, il peut mieux exprimer ses besoins ludiques. Cependant l’adulte devra veiller à mettre à sa disposition des jouets adaptés à son développement. Les recommandations inscrites sur les boîtes ne sont pas toujours en adéquation avec les besoins des enfants. Par exemple : le poids, la taille du jouets ne correspond pas. L’enfant n’a pas toujours la force pour le soulever, ou la préhension est bien pour l’adulte, mais pas adaptée à la main de l’enfant qui est petite. Il convient donc de s’interroger avant l’achat ou la mise à disposition sur le « bon » matériel qui favorisera la découverte.

    Quand l’enfant grandit, il convient aussi de proposer des jeux de règles ou d’assemblage adaptés aux compétences de l’enfant afin de ne pas le mettre en échec. Ceci aurait pour effet d’empliler des mémoires négatives qui à terme pourraient le «dégoûter» de jouer à ces supports. Avant l’acquisition de la lecture, il convient de proposer des jeux avec des pièces (pions) qui se rapprochent plus aux jouets avec des règles simples à comprendre, ou de bien prendre le temps d’expliquer à l’enfant comment jouer, si la règle est plus complexe pour qu’il prenne du plaisir (attendre son tour c’est difficile pour un petit). Il est aussi préférable de jouer plusieurs fois au même jeu pour que l’enfant atteigne la maîtrise en développant des tactiques et en trouvant du plaisir.

    Les univers de jeu vont avoir une importance, notamment à travers les illustrations.

    Jusqu’à 5/6 ans (l’âge d’acquisition de la lecture), l’enfant préfère souvent jouer près ou avec vous (ça le sécurise), et avec des jouets, d’où l’importance d’aménager des espaces dans les salles de vie de la maison plutôt que dans les chambres s’il doit jouer seul.

    Aménagement 1Il convient de porter un regard sur le matériel mis à disposition des enfants en ne conservant que du matériel de qualité. Les chambres sont souvent saturées de matériels non adaptés ou éparpillés. Il convient donc de ranger les jeux de règles et d’assemblage en laissant ces boîtes à disposition en autonomie sur des étagères.

    Donner l’habitude de ranger les jeux après l’usage permet aux enfants de les retrouver en bon état pour jouer (vous pouvez faire participer les enfants au rangement en leur expliquant comment faire). Des pictogrammes (images) peuvent les aider.

    Si l’enfant voit les jeux ou les bacs de jouets, il aura plus envie de s’installer que si le jeu est placé à 1m80 dans un placard fermé.

     

    3/ CONNECTER LES OBJETS PAR UNIVERS

    Cholet (10)Pour les jouets, il convient de trier les objets, de jeter ce qui est cassé ou très abîmé, et de compléter les thématiques. Vous pouvez faire l’acquisition de bacs, étagères, commodes à tiroirs…à voir selon vos envies.

    L’essentiel étant de regrouper les éléments par univers et de favoriser l’accès par l’enfant (pour le rendre plus autonome). Par exemple, si vous avez un château fort, vous pouvez mettre dans un contenant les éléments qui pourraient y être associés : chevaliers, rois, princesses, dragons, armes… Vous pouvez également accrocher à une patère des tuniques de chevaliers, robe de princesse, couronne de roi,…etc. Vous pouvez aussi lire des histoires aux enfants sur la même thématique afin de nourrir leur imaginaire pour inventer des histoires dans leur jeu à partir de leur culture (lecture). Un enfant de 6 ans a peu de culture, lui lire des histoire l’aide à faire des liens et favorise la mise en jeu.

    Ainsi, les éléments de jeu pertinents tant quantitatifs que qualitatifs vont être des inducteurs ludiques (vont induire le jeu), qui donneront encore plus l’envie aux enfants de s’installer à jouer en toute liberté, surtout si vous leur laissez du temps! N’hésitez pas à multiplier les univers, selon l’âge des enfants : ainsi, dinosaures, marchande, bricolage, poupées, animaux de la jungle, de la ferme, cirque, mais aussi jeu de construction ou jeu de règle à thème… ou autres peuvent être imaginés. Vous pouvez aussi apporter des éléments qui vont compléter et enrichir les espaces du jeu : kapla, bois, galets, arbres miniatures, cartons,…tissus, cabanes…

     

    4/ FAVORISER LA MISE EN JEU ET LA CREATIVITE

    Dans une fraterie, les plus grands montrent souvent aux plus petits les possibilités de jeu et inventent des histoires en incluant les plus jeunes, ce qui est une vraie richesse pour développer la culture ludique enfantine que ce soit à la maison, à l’école ou dans les parcs…

    Quand ils sont jeunes (moins de 5/6 ans), les enfants aiment jouer près de vous ou avec vous (besoin d’être sécurisés), mais ils aiment aussi être un peu cachés du regard de l’adulte (liberté de faire) … vous pouvez donc, soit installer des petites cloisons basses ou tendre des tissus pour offrir des espaces d’intimité au jeu, ou installer un coin cabane, tipi…avec des tapis et coussins pour favoriser l’intimité du jeu tout en sécurisant l’enfant par votre présence discrète.

    Chaque enfant doit aussi trouver sa place dans le jeu : si vous avez 3 enfants, vous pouvez installer une table avec 3/4 petites chaises, vous pouvez mettre un bac avec des albums à lire pour des âges différents en lien avec les univers de jeu proposés, vous pouvez ranger les jeux de rêgles et d’assemblage par catégories, les plus complexes en haut de l’étagère, les moyens au milieu, les jeux pour les plus petits en bas. Ainsi, chacun dispose du matériel adapté à son développement, ce qui va les aider à trouver leur juste place en partageant des moments joyeux avec les autres. Les grands peuvent retrouver les traces sensorielles en rejouant à des jeux qu’ils ont aimé plus petits et les petits peuvent progresser en jouant avec les plus grands…selon les envies de chacun.

    L’espace matériel est un élément déterminant pour développer la relation entre les enfants à travers leur jeu. C’est essentiel, pour accumuler des mémoires sensorielles positives nécessaires au développement de la confiance en soi et au bien-être en lien avec les autres.

    Kinder mit einem DosentelefonL’espace matériel va donc aider à développer l’espace relationnel. Il faut prendre conscience aussi qu’il peut le «tuer», c’est à dire que si les enfants ne trouvent pas leur place, ils vont se fâcher, voire, se battre pour avoir la même chose (particulièrement entre 2 et 4 ans). Il convient donc de proposer des univers de jeu avec suffisamment de jouets afin de permettre à chacun d’avoir un «rôle» pour participer selon son développement ou ses envies..

    Il est aussi important de multiplier les expériences ludiques dedans et dehors.

     

    Toutes ces découvertes ludiques vont laisser des empreintes positives. Les enfants aimeront ainsi recommencer et complèteront leurs jeux grâce à leurs acquis. Il vont avoir du plaisir à retrouver les temps partagés, à être avec les autres, essayer, faire, refaire (surtout), imaginer, raconter, découvrir, se divertir, …jouer tout simplement seul ou avec les autres.

     

    5/ VALORISER LE JEU

    Quand on joue, il se passe beaucoup de choses dans le cerveau et dans le corps.

    En effet, le jeu est une activité d’ordre physique ou intellectuelle qui va influer les émotions et les comportements (attitudes). Il convient donc de valoriser le jeu pour ses effets bénéfiques.

    Notre cerveau ne se développe que s’il est stimulé. Le jeu (comme d’autres activités) permet de développer des connexions neuronales et donc par conséquence de développer le cerveau.

    Jouer favorise ainsi la libération d’hormones comme la dopamine (hormone du plaisir) ; la sérotonine (homone de la bonne humeur), les endorphines (homone du bonheur – neurorégulateur).

    Jouer active les circuits neuronaux qui vont avoir pour effet de réduire le stress (cortisol) qui affecte les zones de la mémoire, la perte d’attention et de répérage dans l’espace…

    Les enfants stressés sont souvent très agîtés. Jouer leur permet de se poser et de retrouver des chemins plus doux pour les apaiser.

    Si vous souhaitez valoriser le jeu, il convient de veiller à :

    • Aménager des espaces agréables (peindre, tapisser, aménager),
    • Proposer du matériel qualitatif (jeter ce qui cassé ou inadapté),
    • Prévoir l’installation pour tous les joueurs (pour que chacun trouve sa place facilement),
    • Organiser des thématiques, les compléter, les enrichir,
    • Imaginer des mises en scènes (décors fantaisistes),
    • Favoriser le rangement par des contenants en bacs gerbables, des étagères à hauteur adaptée (avec des pictogrammes pour aider l’enfant à être plus autonome),
    • Accompagner l’enfant dans son jeu (valorisation verbale, le sécuriser),
    • Laisser du temps (par séquence d’au moins 20 à 30 mn minimum – le prévenir avant la fin),
    • Fixer les règles d’usage des jeux (je sors, je range ou je mets de côté, je retrouve).

    ExplorerL’enfant est plus créatif s’il dispose de temps pour lui et si en parallèle,dans son environnement, il a à sa disposition du matériel qui l’aide à développer sa curiosité, son ingéniosité, sa recherche.

    Jouer est un plaisir qui ne s’impose pas !

    J’apporte un éclairage sur cette question du jeu à travers la conférence intitulée

    «Jouer un plaisir nécessaire!»

    Si vous souhaitez la programmer dans votre commune, je reste disponible pour envisager ce projet avec vous. Ogerpatricia@orange.fr ou 0678957747

    Je vous en remercie par avance.

    Plus d’infos : Je clique 

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>